Guiraud-Chaumeil : “une campagne, c’est sérieux”  

Ainsi que l’a rappelé Stéphanie Guiraud-Chaumeil, maire sortant, lors d’une interview à La Dépêche, “une campagne, c’est sérieux” !
En effet, si les différents candidats sont désireux de convaincre un électorat, pour autant tout ne peut être dit ou promis…

L’exemple de la surenchère sur le nombre d’arbres est démonstratif : il est heureux que tout le monde s’empare désormais des questions d’écologie – nous devons tous prendre en compte cette problématique – mais parler de 50 000 arbres à planter sur le territoire albigeois, c’est irréaliste ou ne correspond pas aux enjeux.
Par ailleurs, vouloir désarmer les policiers municipaux, dans le contexte actuel, quel est le but ? Et y sont-ils favorables eux-mêmes ?
Quant à affirmer vouloir embaucher des policiers de plus parce que des personnels ont été “transférés” des services de la ville à ceux de l’agglomération, n’est-ce pas simplement de la démagogie quand on sait qu’évidemment, les enveloppes salariales sont elles aussi transférées ?
Idem pour la gratuité des transports, qui aurait un coût extrêmement important à Albi, ou encore pour les hypothétiques économies à faire sur la consommation énergétique des bâtiments publics, quand on sait que le chiffre annoncé représente quasiment 90% des dépenses…

Oui, une campagne, c’est sérieux !

N’hésitez pas à aller consulter le Projet de l’Equipe Avec Vous Pour Albi, et à venir nous rencontrer soit à la Permanence, soit sur le terrain !

 

Partagez avec vos amis